Libre Pensée du Pas-de-Calais

Vous êtes ici : Accueil du site > Activités de la Libre Pensée du Pas-de-Calais > Positions de la Libre Pensée du Pas-de-Calais > Combattre le communautarisme néolibéral : un impératif laïque (...)
Publié : 24 avril 2007

Combattre le communautarisme néolibéral : un impératif laïque !

Ce dimanche 22 avril aura vu la concrétisation du cauchemar républicain. Sarkozy, affidé de tous les cléricalismes et communautarismes les plus réactionnaires, est porté au second tour avec l’appui, entre autres, de l’extrême droite.

Quelques rappels sont ici nécessaires sur la conception sarkozienne de la République. Nous n’aborderons que trois points, cruciaux pour la concrétisation de la Fraternité universelle : la séparation des Eglises et de l’Etat, la protection sociale et la citoyenneté.

Sarkozy le laïc au service exclusif des religions

Sarkozy est un laîC qui méprise les laïQUES. Tous ses actes et discours confirment ce fait. Il a bâti un Conseil Français du Culte Musulman pour contrôler les musulmans de France et les soumettre à l’idéologie islamiste rétrograde de l’UOIF. Il a eu beaucoup d’égards pour les scientologues (il semble que sa femme aussi ait eu un penchant certain pour l’un d’entre eux au point de le suivre... d’où la longue visite de Tom Cruise à Sarko.), les catholiques les plus réactionnaires et autres religions. Sa dernière interview à La Croix montre que, pour lui, si l’on ne croit pas à un Dieu quelconque, on ne peut se prévaloir de droit d’expression et de citoyenneté.. Ses réponses à la Libre Pensée ne font que préciser ce mépris envers les laïques...

Sarkozy l’ultralibéral destructeur des solidarités collectives

Son projet pour détrousser l’assurance maladie et exclure la majorité de nos concitoyens de l’accès aux soins est constant et très précis. Dans le cadre d’un service de santé laïque fondé sur l’égalité d’accès et de traitement de chacun, les appétits de ses soutiens ne peuvent guère s’exprimer librement : la CNAM contrôle bien trop les règles du jeu. Le recours à la franchise permettra de faire intervenir les compagnies privées d’assurance et de financiariser encore plus la gestion de la Sécurité sociale. Qui pourra se payer des soins de qualité ? pas tout le monde...

Sarkozy ou la tentation du pouvoir personnel autocratique.

L’hedomadaire Marianne exprime très bien les germes de dictature que porte Sarkozy dans ses actes, discours et pratiques politiques. Le plus évident est son refus de séparer la vie privée de la vie publique : la disparition de cette frontière vitale à l’émancipation individuelle est à la base de tous les totalitarismes. D’ailleurs Sarkozy met en application cette règle en faisant sanctionner des magistrats affirmant leur soutien à Ségolène Royal, et en promouvant ceux qui se rangent à ses côtés. En outre, cette conception fascisante de la vie publique explique l’interdiction de plusieurs bouquins par les amis éditeurs de Sarkozy, parfois suite à sa demande expresse, parfois pour lui éviter d’être critiqué sans qu’il n’ait besoin de le demander explicitement. Le dernier épisode en date est la non publication du livre de Serge Portelli, Ruptures, sur le bilan catastrophique de Sarkozy au ministère de l’intérieur. Vous pouvez le télécharger ci-dessous.

Pour toutes ses raisons, parce que Sarkozy incarne la destruction des acquis issus de la Révolution française, parce que son projet est clairement d’abattre l’émancipation humaniste et de se mettre au service des puissances d’asservissement social, il paraît nécessaire de lancer un appel net :

Votons pour une république solidaire, laïque, humaniste et porteuse d’émancipation sociale

Post-scriptum

PDF - 600.7 ko
Ruptures, de Serge Portelli, membre du syndicat de la magistrature, livre non publié par l’éditeur Michalon pour complaire à Sarkozy... et sans que celui-ci ait eu besoin de le demander !