Libre Pensée du Pas-de-Calais

Vous êtes ici : Accueil du site > Activités de la Libre Pensée du Pas-de-Calais > Comité du Calaisis pour la défense de la Laïcité de l’Ecole et des (...) > Lettre au Maire de Calais sur des revendications laïques
Publié : 10 octobre 2007

Lettre au Maire de Calais sur des revendications laïques

Nous reproduisons ci-dessous le courrier adressé par notre Comité au Maire de Calais en août 2007 à propos de revendications en vue de raffermir la laïcité institutionnelle à Calais.

Le maire de Calais nous a répondu par courrier en date du 24 septembre, parvenu... le 6 octobre 2007. Cette lettre sera rendue publique lors de notre réunion publique du mardi 16 octobre, à 19 heures à la salle Pascal, rue Pascal à Calais.

Comité du Calaisis pour la défense de la Laïcité de l’Ecole et des Services Publics 53 rue Condorcet 62100 Calais 03 21 34 53 42 http://www.librepensee62.org

Objet : Propositions en faveur de la laïcité
Réf : Contact Monsieur Mascret

Calais, le jeudi 23 août 2007

Monsieur le Député-Maire,

Suite aux rencontres avec Monsieur Mascret, Maire-Adjoint à la famille et la petite enfance nous souhaitons, dans un premier temps, vous informer de pratiques portant atteinte à la laïcité au sein d’une structure municipale d’accueil de la petite enfance : la crèche « Les Canailloux » rue Chantilly.

En effet, en juin dernier, un questionnaire demandait aux parents des enfants les plus âgés, dans quelle école ils les inscriraient en septembre. Quelques jours plus tard, dans chacun des trois services (Pirouette, Ribambelle et l’Ile au trésor), une demi-journée de découverte était organisée dans l’école privée catholique Sainte-Agnès. L’ensemble des parents de la structure en ont été informés par une grande affiche dans le hall d’accueil, faisant ainsi une publicité manifeste pour un établissement confessionnel. A cette occasion, des auxiliaires de puériculture ont dû quitter leur service habituel pour accompagner les quelques enfants concernés. Dans un des services, deux d’entre elles ont accompagné quatre enfants, de sorte que les nombreux enfants accueillis comme d’habitude ont été momentanément privés de l’encadrement attendu, optimal et réglementaire. Cette entorse au règlement avait pour unique raison de favoriser une école confessionnelle en contradiction flagrante avec la laïcité institutionnelle inhérente aux établissements publics.

Ceci faisait suite à d’autres manquements au respect de la laïcité. Des affiches ont été apposées dans le hall pour faire la promotion de fêtes et d’actions commerciales dans cette même école confessionnelle. Il avait d’ailleurs été demandé à la direction de les enlever. Lors des inscriptions, l’information sur l’existence d’une « passerelle » pour faciliter la transition entre la crèche et l’école est mise en avant : en réalité, cela existe uniquement avec l’école Sainte-Agnès, laissant croire à une longue tradition de collaboration.

Dans un souci d’instaurer une laïcité constructive, il nous paraît éminemment souhaitable que ce type de partenariat soit mis en place exclusivement avec les écoles publiques. Par ailleurs, lors d’entretiens avec Monsieur Mascret puis Monsieur Roland, Maire-Adjoint à l’éducation, nous avons présenté plusieurs projets favorisant le développement de l’école laïque à Calais  :

  • mise en place d’accueil, de garderie ou d’études surveillées le matin à partir de 7h30 environ et jusqu’à 18h30 environ dans les écoles maternelles et primaires de la ville. Cette mesure intéresse de nombreuses familles contraintes de scolariser leurs enfants dans le privé pour bénéficier de ce service. Dans le Calaisis, des communes proposent déjà ce service pour un tarif très attractif d’1€ par jour. Il est évident que ce service amènerait de nombreuses familles à inscrire de nouveau leurs enfants dans les écoles laïques ;
  • création d’un lieu d’accueil, salle dédiée ou simple aménagement d’un espace couvert, pour les parents qui attendent la sortie de leurs enfants, midi et soir. Cet équipement peut être installé lors de la construction de nouvelles écoles, et, grâce à des aménagements relativement peu coûteux, dans les structures existantes. Cela contribuerait également à valoriser l’accueil au sein de l’école publique ;
  • mise en place de cantines gratuites dans le but de faire venir ou revenir certaines familles dans l’enseignement public, comme cela existait aux débuts de l’école laïque .

Considérant la laïcité comme un principe général et fondamental présent à toutes les étapes de la vie, nous sommes attachés à son respect lors des obsèques. A cette fin, l’ouverture d’une salle municipale permettant d’assurer la tenue d’obsèques civiles nous semblerait un véritable progrès, nécessaire pour notre commune.

Confiants dans l’intérêt que vous portez tant à nos inquiétudes qu’à nos propositions, nous sommes disposés à vous rencontrer pour en discuter afin de concrétiser ces projets à court, moyen et long termes. Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Maire, Monsieur le Député européen, nos salutations laïques les plus cordiales.

Le Comité